Midis CITÉ

Vendredi 14 novembre 2008

Tomás Dorta, École de design industriel de la Faculté d’aménagement

Pointer et esquisser: Design et collaboration dans l’Espace hybride d’idéation

Cette présentation documente une étude sur le travail d’idéation collaborative dans l’Espace hybride d’idéation. Nos ob-servations se concentrent sur la nature collaborative du design conceptuel, comme processus social fait à travers des gestes et des représentations graphiques et verbales qui permettent la négociation et la prise de décisions. Deux groupes différents d’usagers ont participé à cette étude : une courte expérience (20 minutes) avec des étu-diants de design travaillant en paires et une expérience longue (6 heures) avec une équipe de designers praticiens. Nous avons observé que les membres de l’équipe participaient de manière égale dans la conversation réflexive quand ils étaient à l’intérieur de l’esquisse immersive, l’un(e) manipulant le crayon numérique, l’autre le pointeur laser.

 


 

Mercredi 25 janvier 2008

Dans le cadre de ses Midi-CITÉ, le Centre de recherche interdisciplinaire sur les technologies émergentes accueillera Gerri Sinclair qui viendra nous parler du programme universitaire Digital Media au Great Northern Way Campus (B.C.).

Dr. Gerri Sinclair, directeur exécutif du programme Digital Media, fut l’hôte d’une séance d’information sur un programme novateur de maîtrise offrant aux étudiants des expériences de travail d’équipe basé sur des projets d’apprentissage en collaboration étroite avec la communauté internationale des jeux et des médias numériques. Les diplômés développent ainsi des compétences professionnelles pour être des cadres efficaces dans ce secteur en pleine expansion.

Le programme de MDM est logé dans le Centre des médias numériques, une nouvelle installation multimédia situé à Vancouver, le Great Northern Way Campus (GNWC). Le GNWC est un partenariat universitaire unique de la Colombie-Britannique. Quatre grands établissements d’enseignement postsecondaire sont impliqués: University of British Columbia, Simon Fraser University, British Columbia Institute of Technology et l’Emily Carr Institute of Art + Design. Les diplômés recevront un diplôme de maîtrise portant les cachets des quatres établissements partenaires.

Sinclair_11   Sinclair_21   Sinclair_31

 


 

Mercredi 21 novembre 2007

Le CITÉ a organisé une nouvelle conférence midi sur les stratégies méthodologiques développées pour étudier la consommation de films et de jeux vidéo dans les univers sociaux de jeunes de 8 à 16 ans.

À travers une approche ethnographique sensée saisir le sens donné aux pratiques quotidiennes des acteurs sociaux – une perspective que nous qualifions: écologie de l’usage et de l’appropriation – l’étude reconstruit les multiples façons à travers lesquelles films et  jeux vidéo sont incorporés par les jeunes dans leurs pratiques quotidiennes familiales et sociales. Quel sens ils y prennent et comment sont-ils interprétés dans les termes propres à la culture spécifique des jeunes?

Cette présentation sera réalisée par André H. Caron, directeur du CITÉ, et Letizia Caronia, professeure, sciences de l’éducation, Université de Bologne (Italie).

Partenaires de l’évènement : Régie du Cinéma du Québec

Présentation PowerPoint | Video Quicktime | Video Media Player

 


 

Mercredi 8 novembre 2007

À l’occasion de la troisième journée mondiale de l’Utilisabilité, l’Association Utilisabilité Québec s’est associée à Aude Dufresne et au CITÉ pour vous offrir une conférence d’Éric Brangier – Directeur du centre de recherche ETIC et Professeur à l’Université Paul Verlaine de Metz. La conférence a été présentée en simultané à Québec dans les bureaux de Cossette Communication.

Intitulé : À consommer avec modération ou pour une approche ergonomique du Vin; cette conférence a cherché à démontrer qu’il est possible, utile et nécessaire d’appliquer les principes d’utilisabilité à tous les produits y compris au vin pour ensuite faire un parallèle avec l’utilisabilité appliqué à Internet.

Pour qu’un produit se « vende », il doit remplir plusieurs propriétés parmi lesquelles on trouve le prix (bon marché), la qualité (bonne à excellente), le design (agréable), l’esthétique (beau) et l’ergonomie (facile à utiliser). Sur les premiers critères, il ne fait nul doute que de nombreux vins les remplissent, mais pour autant, le vin demeure un produit pas facile à utiliser… Qui comprend facilement un produit dont les conditions d’utilisation varient en fonction des contextes sociaux, des appariements culinaires, des pratiques et des rites culturels ? Qui souhaiterait se faire ridiculiser par l’usage inapproprié ou maladroit d’une bouteille mal choisie ou servie ? On voit bien que l’usage du vin dépend de très nombreuses variables que le consommateur a bien du mal à comprendre. Alors pourquoi les concepteurs de la divine bouteille ne font-ils pas d’efforts pour comprendre l’usage réel et actuel du vin ? Pourquoi ne feraient-ils pas un peu d’utilisabilité de leurs produits ? Principalement développée dans le secteur des technologies numériques, l’utilisabilité ne s’est pas beaucoup préoccupée des produits de la vie courante. Aussi, cette communication, sous la forme de clins d’oeil à l’ergonomie, tentera de montrer qu’il est intéressant d’intégrer l’utilisabilité à tous les produits pour ensuite mieux comprendre l’utilisabilité d’une technologie comme Internet

Partenaires de l’évènement : Idéactif et Impact Recherche

Présentation PDF| Video Quicktime | Video Media Player

 


 

Mercredi 17 octobre 2007

Le CITÉ a organisé le mercredi 17 octobre 2007 une conférence midi sur l’expérience multimédia de personnes ayant une déficience sensorielle.

Le réseau de recherche E-Inclusion a comme objectif de fournir aux créateurs des outils puissants visant à améliorer la richesse de l’expérience multimédia pour les personnes sourdes ou malentendantes et les personnes aveugles ou malvoyantes. Les travaux de recherche ont permis d’avancer les connaissances dans les domaines de la reconnaissance de visages, l’identification de décors et le sous-titrage intelligent ainsi que de l’audiovision. Ces travaux contribueront à l’automatisation des interventions visant à améliorer les produits audiovisuels pour utilisation par ce public spécialisé. Samuel Foucher du CRIM et James Turner de l’Université de Montréal présenteront certains outils développés dans le cadre des travaux de ce réseau de recherche.

 

Turner_51   Turner_41   Turner_61

 


 

Mardi 20 Mars 2007

5 à 7 – le CITÉ a organisé le mardi 20 mars 2007 un 5 à 7 pour souligner notre récente entente conclue avec la Société des Arts Technologique (SAT) et le Centre des sciences de Montréal (CSM).

Cette entente permettra au CITÉ de conduire une série de recherche s’intéressant particulièrement à l’utilisation d’une technologie immersive (Panoscope 360) dans le domaine des arts visuels et des expositions muséologiques. Le Panoscope 360, dont Luc Courchesne, professeur à l’école de design industriel, est le créateur, se présente comme une demi-sphère à l’intérieur de laquelle un usager ou un groupe d’usagers peuvent se déplacer dans un environnement visuel 3D et ainsi développer des récits dans des espaces dont ils ont le contrôle absolu.
SAT_logo2Le partenariat avec la SAT permettra de comprendre comment les créateurs d’images immersives fabriquent et manipulent des environnements virtuels afin de construire des univers visuels originaux et d’étudier les rapports que les créateurs en amont et les usagers en aval entretiennent avec ce qui leur est projeté pour saisir le dynamisme de cette nouvelle expérience sensorielle.
CSM_logo1Le partenariat avec le CSM permettra de comprendre comment un public plus jeune est capable de s’approprier une technologie innovante dans le contexte ludique et scientifique d’une exposition muséologique.

Cette activité fut aussi l’occasion d’inaugurer notre nouvelle salle multimédia et de présenter les dernières activités de recherche de certaines de nos équipes de recherche.

 


 

26 janvier 2007

Le CITÉ a inauguré l’année 2007 avec la présentation d’un projet de recherche de James Turner, École de bibliothéconomie et des sciences de l’information, Université de Montréal, en collaboration avec l’ONF et intitulée Aveugles, malvoyants et audiovision.

Ce projet s’intéresse au moyen de description des images cinématographiques pour les aveugles et malvoyants.
L’Office national du film du Canada (ONF) étant un terrain fertile en projets marginaux et expérimentaux à caractère social, un partenariat avec l’équipe de recherche a été élaboré pour développer, dans le cadre de ce projet, une technologie audiovision pour décrire l’aspect visuel de films et d’émissions de télévision. L’ONF compte déjà cinq films de Norman Mclaren en voie de description pour les aveugles et les malvoyants. L’équipe de recherche compte travailler à l’amélioration de ces descriptions ainsi qu’à répondre aux besoins des aveugles et des malvoyants dans leurs consommations de ces médias. Les objectifs de ce projet sont également: d’étudier les choix de mots pour décrire des images abstraites; d’enquêter auprès d’aveugles et malvoyants quant à la pertinence, l’utilité et l’amélioration de l’audiovision; comparer le textes de l’audiovision en Français et en Anglais afin de vérifier le degré de correspondance et, enfin, d’évaluer le potentiel des mots-clefs comme termes d’indexation des images.

L’équipe de recherche est également constituée de James Roberts, gestion des collections et Philippe Chartrand, informatique, Office national du film du Canada; Aude Dufresne, communication, Université de Montréal; Patrick Drouin, linguistique et traduction, Université de Montréal et de John Stubs, AudioVision.

Présentation Power Point

 

Turner_11    Turner_31   Turner_21


 

23 février 2006
Économie de la disponibilité et transformation des pratiques de communication: « Présence connectée » et usage des sonneries musicales – Par Christian Licoppe, département de Sciences économiques et sociales, École nationale supérieure des télécommunications, Paris. Description des différentes manières d’utiliser les technologies de communication pour entretenir les liens de sociabilité interpersonnelle. Organisé en collaboration avec le Groupe de recherche sur les usages et cultures médiatiques de l’Université du Québec à Montréal et le département de communication de l’Université de Montréal.

 


 

9 décembre 2005
Les yeux et la pensée – Par Aude Dufresne, professeur titulaire, Département de communication, Université de Montréal. Démonstration, dans le cadre de recherches en informatique cognitive utilisant le suivi oculaire, d’un matériel nouvellement acquis par son équipe de recherche. Celui-ci permettra de capter divers paramètres visuels et physiologiques, liés à la mesure de l’attention, de l’intérêt et autres réactions affectives, d’usagers de nouvelles technologies.

 


 

14 octobre 2005


Art et design expérientiel – Par Luc Courchesne, professeur titulaire, École de design industriel, Université de Montréal. Présentation de travaux sur la vidéo interactive et, plus particulièrement, sur la projection permettant la création d’environnements immersifs 3D en temps réel qui ouvre la voie à de nombreuses.

 


 

29 avril 2005
« Lecture de contenus universitaires sur des dispositifs nomades : qu’en pensent les étudiants universitaires ? »
Par Gilles Deschatelets (EBSI)
et Zeïneb Gharbi (candidate au doctorat en sciences de l’information )

Résumé :
Le projet qui s’intègre à la première thématique du CITÉ, « le savoir diffusé et partagé », s’intéresse à l’intégration des technologies émergentes (les dispositifs électroniques nomades) au mode de vie d’un groupe d’usagers que sont les étudiants universitaires. Nous avons étudié les pratiques de lecture de ce lectorat et leurs perceptions de la technologie du « e-Book ». Les quatre dispositifs électroniques utilisés, de taille et de fonctionnalités variées, sont : le eBookman 911 (organiseur), le iPAQ H3900 (ordinateur de poche), la Tablet PC V 1100 (tablette électronique) et le Hiebook (livrel). 22 étudiants venant de trois départements de l’UdeM ( Bibliothéconomie et sciences de l’information, Communication et Informatique et recherche opérationnelle ) ont participé à ce projet. Les résultats ont permis d’identifier les critères de qualité que les étudiants aimeraient retrouver dans les dispositifs nomades (mobilité, convivialité, etc.). Plus de la moitié des répondants considèrent que le dispositif nomade qu’ils ont utilisé peut constituer un outil de pratique de lecture et de travail universitaire pour eux. Cela dit, la perception de cette nouvelle technologie est, dans l’ensemble, assez mitigée. Cette présentation sera l’occasion de présenter un aperçu des résultats du projet.

 


 

25 février 2005


« Le réseau de télésanté IIU au Nunavut »
Par Lorna Heaton (professeure, Département de communication)

Résumé :
Dans le contexte de l’animation de l’Axe 3 du CITÉ sur « les utilisations des technologies émergentes », nous discuterons d’un projet pilote en télémédecine au Nunavut, dans le Nord canadien. Implanté dans le contexte des projets CHIPP (Canadian Health Infostructure Pilot Project) du gouvernement fédéral, le réseau IIU relie les centres de santé de 15 communautés du Nunavut entre eux et avec les fournisseurs de services médicaux, principalement dans les hôpitaux du Sud utilisant essentiellement la technologie vidéo interactive (visioconférence).

Après une description du contexte, nous présenterons brièvement les résultats de l’évaluation, selon les trois catégories d’utilisation déterminées : activité clinique, éducation médicale continue et activités administratives. Nous proposerons ensuite une interprétation relationnelle du réseau, des utilisations et des non utilisations initiales du réseau. Nous suggérons que ce qui semble se rapporter à de simples problèmes techniques ou logistiques renferme souvent des causes plus profondes, soit dans l’articulation de l’organisation, soit dans les contingences de pratiques qui sont fondées sur des présuppositions de base divergentes. Nous terminerons en réfléchissant sur quelques-unes des leçons apprises au sujet de l’introduction des technologies en organisation.

 


 

21 janvier 2005
« L’Étude de cas sur les images en mouvement dans InterPARES2 »
Par James Turner (professeur, École de bibliothéconomie et des sciences de l’information)

Résumé :
InterPARES2 est un projet de recherche international, avec 74 chercheurs dans 15 pays sur 4 continents. Le projet est focalisé sur des environnements numériques complexes par rapport aux activités artistiques, scientifiques et du gouvernement en ligne. À l’intérieur de ce projet, une étude de cas sur l’image en mouvement tente de modéliser les processus de production en identifiant les fichiers numériques produits en cours de route et en étudiant leur traitement et leur archivage éventuels. Quatre environnements de production d’images sont étudiés : un studio commercial d’Hollywood, une institution nationale de production de films, un producteur public de télévision et une compagnie indépendante de multimédia. Cette présentation offre un survol de cette étude de cas.

 


 

19 novembre 2004
« Suivre les acteurs organisationnels : comment l’organisation se reproduit au quotidien »
Par François Cooren (professeur, Département de communication)

Résumé :
Pour cette présentation, je propose d’examiner le mode d’être d’une organisation à travers l’étude de quatre phénomènes clés : la télé-action, la représentation, l’incarnation et ce que j’appelle la « plurification ». En illustrant mes propos à l’aide de données vidéo et textuelles, je montrerai comment toute action collective s’articule autour de ces quatre phénomènes et comment il est possible d’en rendre compte empiriquement.

 


 

22 octobre 2004
« Interfaces adaptatives et contextuelles – architecture, réalisations et prospectives »
Par Aude Dufresne (professeur titulaire, Département de communication) etMohamed Rouatbi (étudiant, Département d’informatique et de recherche opérationnelle)

Résumé :
Nous présenterons brièvement les travaux faits pour faciliter l’accès et la visualisation des informations dans divers domaines (accessibilité, prise de décision, éducation à distance). Le développement de systèmes qui s’adaptent à l’utilisateur en tenant compte des dimensions personnelles, historiques et contextuelles pose des défis au niveau de l’architecture informatique, qui doit se fonder sur des représentations formelles flexibles de type ontologique et de la communication interapplications. Il suppose également des difficultés cognitives d’élaboration et de validation. Divers moyens d’analyse et d’apprentissage informatique peuvent être utilisés pour favoriser l’évaluation et l’adaptation de tels systèmes.

 


 

17 septembre 2004


« Recherche d’images translinguistique et transmedia »
Par Jian-Yun Nie, Max Mignotte, Carmen Alvarez, Ahmed Id Oumohmed(DIRO)

Résumé :
Cette présentation décrit notre travail dans le cadre des expérimentations récentes de ImageCLEF – une série d’expérimentations en recherche d’information translinguistique et d’images. Il existe actuellement deux familles de méthodes pour retrouver des images : 1) avec une requête textuelle en utilisant les annotations textuelles des images et 2) avec une image exemple en utilisant des caractéristiques visuelles. Peu d’études tentent de traverser la frontière entre le texte et les caractéristiques visuelles. Dans cette présentation, nous décrivons une approche permettant de retrouver des images avec une requête textuelle et en exploitant des caractéristiques visuelles. Pour ce faire, des images annotées sont utilisées afin de déterminer l’association la plus forte entre un mot et des caractéristiques visuelles (par exemple, le mot « house » avec le contour). Ces associations seront ensuite utilisées dans le processus de recherche comme moyen d’expansion de requête. Dans ce travail, nous utilisons aussi une méthode de traduction statistique pour la requête en exploitant des textes parallèles trouvés sur le Web. Nos résultats expérimentaux montrent de très bonnes performances de ces méthodes.

Ce contenu a été mis à jour le 29 mai 2015 à 16 h 23 min.